massier


massier

1. masse [ mas ] n. f.
• fin XIe ; lat. massa, du gr. maza « pâte »
I
1Quantité relativement grande de substance solide ou pâteuse, qui n'a pas de forme définie, ou dont on ne considère pas la forme. Masse de pâte, de chair. Masse protoplasmique. Masse dure, solide. bloc, morceau. « les masses de pierre dont on élèvera des palais aux rois » (Diderot) . Masse informe. Loc. Tomber, s'affaisser, s'écrouler comme une masse, pesamment, comme une chose inanimée. « tout d'un coup [...] il devint blême et s'abattit devant le buffet, comme une masse » (Zola ).
Par ext. Quantité relativement grande d'une matière fluide formant une unité autonome, ou considérée comme telle. Masse d'eau que roule un fleuve. volume. Météorol. Masse d'air : flux d'air dont les caractéristiques physiques ont une certaine homogénéité. ⇒ front (II, 5o).
2 ♦ LA MASSE DE QQCH. : la masse que constitue cette chose. « un broc d'eau bouillante qu'elle filtrait dans la masse du linge » (Colette). « sentir sous son pied la masse élastique d'un cadavre » (Camus).
Absolt Pris, taillé dans la masse, dans un seul bloc de matière. Bibelot, statuette d'ivoire sculptés dans la masse, sans aucune partie rapportée.
3Réunion de nombreux éléments distincts (généralement de même nature) formant un ensemble perçu comme une totalité. agglomérat, agrégat, amas, conglomérat, magma. Masse de pierres, de cailloux. monceau, tas.
4Par ext. Ce qui est perçu comme une unité, un ensemble, dont on ne peut ou ne veut distinguer les éléments constitutifs.
Arts Ensemble de l'œuvre, par rapport aux éléments dont elle se compose. Colonnade qui allège la masse d'un édifice. Au plur. Principaux éléments d'une œuvre picturale, architecturale, considérés les uns par rapport aux autres, abstraction faite de leurs détails. Répartition des masses dans un tableau. Mus. Ensemble d'instruments, de voix qui jouent, chantent en même temps et forment une unité sonore. Masse instrumentale, orchestrale, vocale. Groupe d'instruments de même famille, de voix, qui forment une unité sonore dans un ensemble. Distinguer le hautbois au milieu d'une masse orchestrale.
Cour. Ce qu'on voit globalement, sans distinguer les détails ou les parties. « l'aube, incertaine encore, éclairait la masse blanche de Salonique » (Loti).
5Ensemble de nombreuses choses qui font corps. 2. ensemble, quantité. Réunir une masse de documents. La masse des connaissances humaines. 1. somme. « la masse des témoignages positifs accabla Michu » (Balzac).
L'ensemble d'une même chose (qui peut exister sous forme dispersée). totalité. La masse du sang de l'organisme. Masse monétaire.
6Spécialt (1615 dr.) Somme d'argent. Somme formée par les retenues faites sur la paie de chaque soldat. (1789) Allocations réglementaires, en espèces, d'un corps de troupe. Masse d'habillement, de couchage. caisse. (1718) Ensemble des retenues faites sur le salaire d'un prisonnier et qu'on lui remet à sa libération. (1842) Bourse commune d'un atelier d'élèves des Beaux-Arts (appelés massiers).
Dr. Ensemble de biens, de créances ou de dettes groupés pour arriver au calcul de certains droits. Masse active, passive. Masse successorale. Masse salariale.
7La masse, la grande masse de... : la majorité, par oppos. aux exceptions. La masse des mots français provient du latin.
8Fam. Grande quantité (sans idée d'ensemble). « Il va nous arriver une masse de marchandises d'Europe » (Rimbaud). Loc. fam. PAS DES MASSES . Il n'y en a pas des masses, pas beaucoup (cf. Pas des tas). — Assez peu, guère. Ça t'a plu ? — Pas des masses.
II(Êtres vivants)
1(v. 1175) Ensemble nombreux (de personnes ou d'animaux) assemblés et concentrés d'une manière temporaire ou pour un objet momentané. groupe; foule, rassemblement. Masse d'abeilles en essaim. « La masse autrichienne vint buter [...] sur le front de Joubert » (Madelin). Faire masse : composer un groupe nombreux (cf. Faire nombre).
Dr. Masse des créanciers : groupement légal des créanciers d'un débiteur en faillite ou en liquidation judiciaire. Masse des obligataires, chargée de défendre les intérêts des obligataires d'une même société.
2Multitude (de personnes) constituant un ensemble permanent. Les masses laborieuses. Les masses populaires.
(fin XVIIIe) Absolt LES MASSES : les couches populaires. ⇒ foule, peuple. Psychologie des masses. « Les masses ont l'instinct de l'idéal » (Hugo). « art des masses » (Malraux). populaire.
3L'ensemble qui fait corps, la majorité, par oppos. aux individus qui font exception. gros (le gros de), majorité. « ne faut-il pas qu'un petit nombre périsse pour sauver la masse du peuple ? » (Mirabeau). L'opposition a fait masse contre le projet. bloc, corps.
Absolt LA MASSE (par oppos. à l'individu, à l'élite). La pression de la masse. base (III, 2o). Ce spectacle plaît à la masse. public (grand public).Loc. DE MASSE : qui concerne, qui s'adresse à la masse. Culture de masse. Communications de masse. média.
4Fam. Grande quantité de personnes (sans idée d'ensemble). Il a une masse d'amis. foule, quantité; fam. flopée, foultitude, tapée. « Des fidèles, il en avait des masses » (Céline).
IIILoc. adv. EN MASSE.
1En formant une masse, tous ensemble en un groupe nombreux (cf. En bloc, en foule, en nombre). Levée en masse. « Toute la bonne compagnie se transporte en masse d'un salon à l'autre » (Mme de Staël).
2Fam. En grande quantité. « j'ai encore des courses et des emplettes [...] en masse ! » (Jaloux).
IV(XVIIIe) Phys., mécan.
1Quantité de matière d'un corps; rapport constant qui existe entre les forces qui sont appliquées à un corps et les accélérations correspondantes. Le poids est proportionnel à la masse. Unité de masse : kilogramme. Masse inerte et masse pesante. Vieilli Masse spécifique d'une substance : masse de l'unité de volume. ⇒ densité; volumique. Masse marquée, servant à la mesure des masses par pesée. ⇒ poids.
Phys. mod. Masse du proton, du neutron, de l'électron. Masses atomiques, moléculaires. Nombre de masse : nombre de nucléons dans un noyau d'atome. Masse critique : la plus petite masse nécessaire au maintien d'une réaction en chaîne dans une substance soumise à la fission.
2Électr. Masse électrique, magnétique : grandeur sur laquelle un champ (électrique, magnétique) exerce son action pour produire une force.
Cour. Conducteur commun auquel sont reliés les divers points d'un circuit qui doivent être affectés du même potentiel, en principe celui du sol. Mettre à la masse : relier électriquement à la masse. — Loc. fam. Être à la masse : être déboussolé, déphasé (cf. Être à côté de la plaque; marcher à côté de ses pompes).
⊗ CONTR. Bribe, brin, grain, parcelle. Individu. ⊗ HOM. poss. Mas. massier 2. masse [ mas ] n. f.
• 1508 « outil »; XIIe « arme »; lat. pop. °mattea, qu'on rapproche de mateola « outil pour enfoncer »
1Gros maillet de bois ou de métal (aussi marteau) utilisé pour enfoncer, frapper, dégrossir une matière brute. Masse de carrier, de sculpteur, de mineur, de corroyeur ( bigorne) .
Archéol. MASSE D'ARMES ou MASSE : arme de choc formée d'un manche et d'une tête de métal, souvent garnie de pointes ou évidée en ailettes. ⇒ casse-tête, massue, plommée.
Loc. fam. (1935) COUP DE MASSE : choc émotif, violent, accablant. Il a reçu le coup de masse. Spécialt Prix excessif. N'allez pas dans ce restaurant, c'est le coup de masse ! (cf. Coup de barre, de fusil, de massue).
2(1323) Bâton à tête d'or, d'argent, etc., porté dans un cortège par les huissiers (appelés massiers) qui précèdent certains personnages de marque (roi, chanceliers, sous l'Ancien Régime; recteurs, doyens d'université, de nos jours).
3(1721) Gros bout d'une queue de billard. Jouer avec la masse. massé.

massier nom masculin (de masse) Huissier, porteur d'une masse. ● massier, massière nom (de masse) Dans un atelier de peinture, de sculpture ou de gravure, élève chargé de recueillir les cotisations (masse), de pourvoir aux dépenses communes et de seconder le maître.

I.
⇒MASSIER1, subst. masc.
Huissier ou appariteur qui porte une masse (v. masse2) dans certaines cérémonies. Debout sur les ressorts, se tiennent des laquais à perruque, le jonc à la main; les massiers suivent à pied, portant la masse de cristal et la portant droit, privilège unique (MORAND, Londres, 1933, p.251).
HIST. Soldat dont l'arme est une masse (d'arme). Sire! j'obéirai, dit le rude massier (LECONTE DE LISLE, Poèmes trag., 1866, p.166).
Prononc. et Orth.: [masje]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1346 (Mir. ND par personnages, éd. G. Paris et U. Robert, t. 1, 8, 15). Dér. de masse2; suff. -ier.
II.
⇒MASSIER2, -IÈRE, subst.
BEAUX-ARTS. Personne chargée, dans un atelier d'artistes, de recueillir l'argent pour la masse commune. Quand il avait donné ses vingt francs au massier, il trouvait là [à l'atelier] du nu, des hommes, des femmes, à en faire une débauche, dans son coin (ZOLA, Œuvre, 1886, p.43).
Prononc. et Orth.:[masje], fém. [-]. Att. ds Ac. 1935. Étymol. et Hist. 1. 1775 «matelot qui love le filet dans la soute ou qui l'en retire» (DUHAMEL DU MONCEAU, Traité des pêches, 2, 389); 2. 1886 «personne chargée de recueillir l'argent destiné à former la masse dans les ateliers d'artistes» (ZOLA, loc. cit.). Dér. de masse1; suff. -ier. Fréq. abs. littér.: 20.

1. massier, ière [masje, jɛʀ] n.
ÉTYM. 1907; de 1. masse (I., 7.); autre sens, 1775.
Bx-arts. Dans un atelier d'artistes (spécialt, d'élèves de l'École des beaux-arts), Personne chargée de recueillir les cotisations formant la masse (I., 7.) destinée aux dépenses communes.
0 Jamais deux êtres ne furent moins faits pour vivre ensemble, mais la drogue en avait jugé différemment. Je savais que le commandant avait servi jadis dans la marine de guerre et que Malepatte se targuait d'avoir été massier à l'École des Beaux-arts.
Francis Carco, Ombres vivantes, p. 270.
————————
2. massier [masje] n. m.
ÉTYM. V. 1350; de 2. masse, et -ier.
Huissier, appariteur qui portait une masse, dans certaines cérémonies (→ Marmiton, cit. 1, Boileau).
1 (…) que tous les professeurs en Sorbonne, individuellement invités, entrent en robe, derrière leur massier, pour occuper sur l'estrade les stalles marquées à leur nom.
Georges Lecomte, Ma traversée, p. 383.
2 À midi et demie la cérémonie. Cortège, Lord Baldwin dans sa simarre dorée en tête, appuyé sur sa canne, les massiers. Nous sommes six docteurs honoris causa en simarre écarlate et mortier de velours à la Holbein.
Claudel, Journal II, Pl., p. 272.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • massier — Massier. s. m. Bedeau qui porte une masse devant certains Magistrats. Les Massiers de l Université …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Massier — Vase à glaçure irisée, manufacture Jérôme Massier Fils. Les Massier (Jérôme, Clément, Delphin, Cédric) sont une dynastie familiale de céramistes qui remonte au delà de la Révolution française et qui joua un rôle clé dans la renaissance de la… …   Wikipédia en Français

  • Massier — Massy Mass y, a. [Compar. {Massier}; superl. {Massiest}.] Compacted into, or consisting of, a mass; having bulk and weight or substance; ponderous; bulky and heavy; weighty; heavy; as, a massy shield; a massy rock. [1913 Webster] Your swords are… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • MASSIER — s. m. Officier qui porte une masse dans certaines cérémonies. Les massiers de l université …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • MASSIER — n. m. Appariteur qui porte une masse dans certaines cérémonies. Les massiers de l’Université …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • massier — (ma sié ; l r ne se prononce et ne se lie jamais ; au pluriel, l s se lie : des ma sié z en tenue) s. m. 1°   Officier qui porte une masse dans certaines cérémonies. •   Deux marmitons crasseux, revêtus de serviettes, Lui servaient de massiers,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • massier — mass·y || mæsɪ adj. massive, heavy, having mass, solid …   English contemporary dictionary

  • massier — n.m. Étudiant chargé de tenir la masse (étud. Beaux Arts) …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • massier — comparative of massy …   Useful english dictionary

  • MASSIER, IÈRE — n. Celui, celle qui, dans un atelier de peinture, d’architecture, etc., a la charge de gérer les fonds communs …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)